Représentation des dessous de ponts de Taipei par Morgane Le Guilloux

English / 中文  after French

Première publication ! Dans le cadre du Break art book fair de Taichung ( 臺中, 臺灣), le magazine Walkscapes, nous a proposé d’aborder le thème des bords de rivières à Taïwan. Ce fut l’occasion pour nous de parler d’un sujet qui nous intéresse depuis notre arrivée : les usages des dessous de ponts. Retrouvez ci-après le travail graphique ainsi que l’explication de la démarche de Morgane Le Guilloux, co-fondatrice d’Urban Tai-ouan.

4_P1100515RVB-03

Le fleuve est un élément majeur de la capitale taïwanaise. Autrefois source de développement, il a aussi été traité comme une rupture de la ville. Afin de réduire les distances et accompagner l’extension urbaine, de nombreuses infrastructures principalement routières ont été construites.

Aujourd’hui, aux abords du fleuve nous observons un paysage ponctués d’infrastructures relativement massives. Mais que se passe-t-il sur ces rives et surtout sous ces ponts ?

La réalisation de ces infrastructures ne semble avoir été pensée que dans une logique de déplacement. Cependant, elles sont aujourd’hui la source de pratiques surprenantes. Les dessous de ces ponts ont amené des réponses à des problématiques climatiques : ombre et fraîcheur, abri contre la pluie. Il s’y est aussi développé une certaine forme d’intimité avec l’avantage d’avoir une proximité avec le fleuve et une perception du paysage.

Loin d’être devenus des abris de fortunes ou des zones de relégation, les dessous de pont ont permis l’émergence de nouveaux usages. Leur appropriation semble parfois avoir été accompagnée comme par exemple avec l’aménagement d’espaces sportifs ou de détente.

Toutefois, de nombreux lieux ont été appropriés directement par les habitants. Les installations sont plus ou moins pérennes : karaoké, temples, mobilier de récupération, barbecue. Par ailleurs, les usages d’un lieu peuvent changer en fonction des temporalités. Les dessous de pont sont des espaces urbains à part entière.

Ce travail par l’image mêlant dessin et photographie cherche à révéler les usages atypiques de ces lieux. Il souhaite mettre en scène l’appropriation humaine et imprévue des dessous de ponts. Les photographies valorisent une échelle humaine qui est celle de l’appropriation des habitants. Quant au dessin, il peut rappeler le gigantisme et la fonctionnalité d’infrastructures pensées pour des flux de transport incessants.

7_P1140097RVB-03

 

The river is a major element of the Taiwanese capital city. Once a development source, it has been treated as a rupture of the city. In order to reduce distances and support urban expansion, many infrastructures, mainly roads, have been built.

Nowadays, on the river’s banks, we can see a landscape punctuated by relatively massive infrastructures. But what is happening on these banks and especially under these bridges? 

The realization of these infrastructures seems to have been thought of only in a logic of transportation. However, they are now the source of surprising activities. The undersides of these bridges have provided answers to climatic issues: shade and freshness, shelter from the rain. A certain form of intimacy has also developed there, with the advantage of being close to the river and having a perception of the landscape.

Far from having become makeshift shelters or relegated areas, underbridges have allowed the emergence of new uses. Their appropriation sometimes seems to have been accompanied, as for example with the development of sports or recreational areas.

However, many places have been appropriated directly by the inhabitants. The installations are more or less permanent: karaoke, temples, second-hand furnitures, barbecue. In addition, the uses of a place can change according to time.

This graphic work, combining drawing and photography, seeks to reveal the atypical uses of these places. He wishes to stage the human and unexpected appropriation of areas under bridges. The photographs highlight a human scale that is the scale of the appropriation by the inhabitants. As for the drawing, it can remind us of the gigantic size and functionality of infrastructures designed for uninterrupted transport flows.

2_P1140143RVB-03

 

這條河是台灣首都的主要元素。曾經是一個發展來源,它被視為城市的破裂。為了縮短距離並支持城市擴張,已經建造了許多基礎設施,主要是道路。

如今,在河岸上,我們可以看到一個被相對龐大的基礎設施打斷的景觀。但這些銀行,特別是在這些橋樑下發生了什麼?

這些基礎設施的實現似乎只是在運輸邏輯中被認為。然而,它們現在是令人驚訝的活動的來源。這些橋樑的底面為氣候問題提供了答案:陰涼和新鮮,避雨。在那裡也形成了某種形式的親密關係,其優點是靠近河流並且對景觀有所了解。

地下橋不僅沒有成為臨時避難所或降級地區,而是出現了新的用途。他們的撥款有時似乎伴隨著,例如體育或休閒區的發展。

然而,許多地方已被居民直接佔用。裝置或多或少是永久性的:卡拉OK,寺廟,二手家具,燒烤。此外,地方的使用可以根據時間而變化。

這幅圖畫作品結合了繪畫和攝影,旨在揭示這些地方的非典型用途。他希望對橋下的地區進行人為和意外的佔用。這些照片突出了人口規模,即居民佔用的規模。至於圖紙,它可以提醒我們為不間斷運輸流量設計的基礎設施的巨大規模和功能。

1_P1100214RVB

8_P1090250RVB

5_P1140089RVB

5_P1090900RVB

 

 

 

 

A propos de Walkscapes :

WS stands for Walkscapes, an urban and collaborative publishing platform founded in 2016 by Gianni Villa & Wanling Chang and based between Paris & Taipei. 

Les liens :

Walkscapes

Break off art book fair

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s