Rti : Scandale immobilier et culture aborigène / rencontre avec Li-Chin Lin, dessinatrice de la bande dessinée Formose (2/2)

Li-Chin Lin est une auteure taiwanaise qui vit depuis plusieurs années en France. Elle a publié deux bandes dessinées : Formose et Fudafudak l’endroit qui scintille. De passage à Taïwan, elle présente son second roman graphique, Fudafudak, en mandarin. Dans cette entrevue en deux parties, nous revenons sur son travail et ses deux bandes dessinées.

Dans la première partie nous aviosn parlé ensemble de sa première bande dessinée Formose. Li-Chin Lin nous a présenté une partie de son histoire et la manière dont son rapport à la culture et sa vision de la société taiwanaise ont évolué au fil des années. Nous avons aussi abordé  sa deuxième bande dessinée, qui traite, entre autres, des questions d’agriculture, d’environnement, de culture aborigène ou encore de projet immobilier.

Dans cette seconde partie de l’entrevue, nous rentrons plus en détails dans le second livre. Ce livre aborde plusieurs sujets, dont celui de la construction d’un hôtel sur la plage de Fudafudak. De nombreuses personnes et groupes se sont mobilisés contre ce projet. Cette affaire qui a fait beaucoup de bruit à Taiwan amène aussi à une réflexion sur la notion de propriété ou d’usage des terres traditionnelles des aborigènes.

La ville en pratiques est une émission enregistrée par Clément Tricot pour Radio Taïwan International.

 

 

>>>>> Lien vers la page de Rti <<<<<

>>>>> Lien direct vers l’émission La ville en pratiques <<<<<

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s