Dessiner les abords nocturnes de temples : Unlimited Cities Baoan

L’Atelier Daqiao  et certains élus locaux du quartier de l’arrondissement de Datong (大同區) souhaitent modifier les espaces publics allant du marché de nuit de Dalong (大龍街夜市) aux temples de Dalongdong (大龍峒保安宮) et de Confucius (臺北市孔廟). Ce secteur est très fréquenté par les Taiwanais et les touristes. Le gouvernement voulait réunir les avis d’habitants du quartier qui fréquente un local communautaire afin de ne pas perturber les habitudes liées au temple.

Unlimited cities, un outil numérique pour favoriser l’intelligence collective

grenoble_mix

Extrait de notre article du 18 janvier 2019 

« Unlimited cities est une démarche d’urbanisme collaboratif dont l’un des objectifs principal est de permettre à n’importe qui de contribuer aux processus de mutation des villes. La démarche est relativement simple à comprendre. Une application web à ouvrir idéalement sur tablette permet aux utilisateurs d’esquisser le futur de lieux à n’importe quelle échelle : rue, place, quartier, etc. A partir d’une photo, il suffit de faire glisser différents éléments et textures présents dans la base de données de l’application et de les ajuster au besoin. L’utilisateur réalise ainsi des mixs qui seront publiés en accès libre sur internet. Il peut ensuite laisser un court message pour insister ou non sur ce qui lui semble essentiel. »

2

Le temple de Confucius est l’un des temples parmi les plus visités de la capitale. Il est facilement accessible depuis la gare de métro de Yuanshan. C’est surtout un lieu important dans les pratiques culturelles, notamment en lien avec l’espoir de réussite dans les études.

3

Le temple de Baoan situé à côté du temple de Confucius est aussi un lieu de culte très important et très visité. Les propriétaires du temple sont aussi propriétaires du terrain du jardin du temple. Les élus locaux et l’Atelier Daqiao aimeraient voir les murs rouges de ce jardin disparaître, au moins en partie, afin d’ouvrir l’espace public.

4

Les deux temples font partie des monuments historiques visités par de très nombreux touristes chaque année. Le gouvernement local aimerait que ces derniers, continuent leur chemin dans certaines rues adjacentes et qu’ils ne s’arrêtent pas aux portes des temples. Plusieurs tentatives d’aménagements incitatifs n’ont pas réellement changé la donne.

5

Au sud du temple de Confucius, le marché de nuit de la rue Dalong. Plutôt populaire, on y déguste d’excellents plats taiwanais. Ce marché de nuit est généralement très animé au contraire des rues plus au nord, beaucoup moins attractives.

6

La nuit tombe vite à Taiwan, et les aménagements tout comme les usages nocturnes sont courants dans un pays au climat chaud l’été et agréable en hiver. Les couleurs des temples prennent aussi une certaine force la nuit. Le gouvernement local souhaitait réfléchir à des aménagements pour le soir et le matin.

7

La population du quartier est plutôt âgée. Nous avions préparé avec le gouvernement et l’atelier Daqiao les différentes images insérées dans l’application ainsi que les différents points de vue. La journée d’ateliers s’est passé dans un bâtiment communautaire qui appartient au gouvernement et où de nombreuses personnes du quartier ont leurs habitudes.

8

Si la plupart des participants avaient largement l’habitude de visiter les deux temples, ils n’avaient pas forcément envisagé de donner leur avis sur les aménagements des espaces publics extérieurs.

9

Les aménagements extérieurs semblent plutôt récents. Pour la plupart des participants, ils étaient même plutôt de qualité. Cependant, ils sont en effet plutôt larges et vides. Ils servent à différents festivals et il faut donc envisager des structures ou usages modulables.

10

Pour de nombreux participants âgées, la prise en main de l’application n’est pas si simple. Mais la présence de médiateurs à chaque table permet aux différents groupes de réaliser plusieurs mixs.

11

Au fur et à mesure des échanges, plusieurs éléments sont ajoutés à une maquette réalisée par l’Atelier Daqiao. Nous regrettons que les éléments à ajouter à la maquette soit trop ciblés. Cependant, elle a apporté une dimension intéressante aux échanges en permettant de visualiser la transformation de la rue.

12

Durant les échanges, les participants n’ont que très peu abordé le sujet des murs du jardin. Ils ne semblent pas déranger.

14

Le bilan de ces ateliers est intéressant. C’est la quatrième fois que nous utilisions la démarche Unlimited Cities à Taiwan et avec à chaque fois un public différent. Les ateliers de Baoan se sont bien passés et les échanges entre participants étaient riches et animés. Les notes prises pendant l’événement nous ont permis de réaliser une étude et de définir des pistes de réflexion pour redessiner l’espace public.

La plus grosse limite selon nous est l’aspect éphémère de la démarche. Les ateliers ont ouverts des débats et lancé une dynamique qui malheureusement ne sera pas maintenue. Les membres du gouvernement local, tout comme l’Atelier Daqiao ont d’autres projets. Il aurait été intéressant de poursuivre la démarche sur un temps plus long et d’accompagner des réalisations dans l’espace public.

 

Pour aller plus loin 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s